top of page

Prévention du stress abiotique

Les facteurs de stress abiotiques sont des facteurs qui ne sont pas uniquement créés par des aspects « vivants »du sol. Les périodes d'humidité, de froid, la sécheresse ou la chaleur ainsi que des valeurs élevées de sel l ou de PH peuvent également être génératrices de stress.


Une forme souvent sous-estimée de stress abiotique provient des herbicides et des fongicides qui sont régulièrement appliqués sur les cultures. . Un dilemme pour l’agriculteur apparait, soit voir la croissance et les rendements diminuer en raison d'une maladie ou bien pulvériser avec un produit phytosanitaire qui va de son coté augmenter ce stress.


Commençons par dire que les deux situations sont une problématique pour le producteur. Cependant, il existe des options pour réduire l'impact de la chimie sur la croissance des cultures.


On peut envisager de combiner les acides aminés libres végétaux avec la chimie, en les combinant , nous ajoutons des chaines d'informations spécifiques aux plantes qui informent que la culture n'a pas besoin d'énergie supplémentaire pour la convertir en acides aminés complexes, en protéines et en sucres complexes ou en hormones. Cela profite à la croissance des plantes et à la résistance de la culture.


 

Agriculture


De nombreuses cultures sont actuellement sous pression en raison d'un vent sec et de la chaleur persistante . Peu importe la taille de la culture en développement, l'humidité s'évapore et les cultures ne peuvent pas absorber l'eau et les minéraux dont elles ont besoin pour leur croissance en raison d'une surface racinaire limitée. Dans les endroits où il y a plus de masse végétale, l'évaporation est plus importante et les besoins en eau seront donc en conséquence.


Dans les cultures en planches, telles que les épinards et les cultures courtes similaires, 10 l/Ha de F-Ferti 7-2-3 et 3 l/Ha de SolFulvi peuvent désormais être utilisés chaque semaine. Ce faisant, vous nourrissez la culture et le sol via les acides aminés végétaux libres contenus dans le F-Ferti, Le SolFulvi apportant un effet chélateur et donc une meilleure absorption des éléments contenus dans le F-Ferti.


Dans les cultures de pommes de terre, betteraves à sucre et les oignons, nous pouvons appliquer 3-5 l/Ha de F-Ferti 7-2-3 et 1-2 l/Ha de SolFulvi par semaine, selon le développement de la végétation.


 

Culture fruitière


Les récoltes pour 2023 sont en cours, en raison d'un climat compliqué de ces derniers mois, les changements et les adaptations restent difficiles à gérer. Les arbres sont maintenant au stade de croissance des fruits existants, mais aussi vers la formation des bourgeons pour l'année suivante. Toute forme de stress (déficit énergétique) se manifestera par une formation de bourgeons plus faible. Par conséquent, il est impératif dans cette phase de faire son possible afin éviter un déséquilibre ou même une carence en minéraux.


Avec une application hebdomadaire de 3-5 /=Ha de F-Ferti 7-2-3 et 1-2 l/Ha de SolFulvi, une réduction du stress peut être obtenue et la culture peut continuer à pousser en utilisant les acides aminés libres dont le F-Ferti 7-2-3 est richement composé, avec des éléments fermentés. La culture deviendra également plus résistante aux attaques fongiques ou aux maladies bactériennes.


 

Arboriculture


En arboriculture, la formation et la production des boutons floraux a peiner sur le début de saison, il faut s'assurer de la plus grande croissance possible avant que les cultures ne se préparent pour la période d'automne. Ici aussi, une application hebdomadaire de 3-5 l/Ha F-Ferti 7-2-3 et 1-2 /Hal SolFulvi est recommandée pour prévenir le stress. Avec ce protocole, la culture est également plus résistante aux champignons tels que le mildiou, oïdium et autre maladies cryptogamiques.

101 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page