top of page

Parlons des gelées

Updated: Jan 9





Indéniablement c'est un sujet « brûlant » !

N’est-il pas traumatisant pour un agriculteur de voir sa culture détruite par le gel ? Je vous passe donc les détails.


Et 2022 a été douloureuse.





On voit partout fleurir des solutions, plus ou moins coûteuse et plus ou moins efficaces.



Je vais vous partager ici quelques éléments qui vous permettront de réfléchir à une stratégie.

Au fil des années nous avons obtenu des résultats intéressants et significatifs en cas de gelées. Au printemps dernier, nous avons réussi des « protections » jusqu'à -5° sur fruitiers et en maraîchage. Cela est certes séduisant ! mais nous estimons que cela n'est pas encore une méthode suffisamment efficace avec 100 % de garanties.

Pourquoi?

Simplement, parce que cela dépend de plusieurs facteurs.

Si l’on parle de la gelée en elle-même, elle est très inégale selon l’altitude dans la parcelle, le pic de gel, sa durée, etc..

Si cela varie avec le type de végétal, nous avons remarqué également que c’est essentiellement la qualité (vitalité) qui fait la différence, et cette qualité dépend de la qualité de vos sols.



Nos solutions

Nous entendons nos clients nous dire: « tu as pas un produit contre le gel ? ».

Réponse: Oui et non.

Il se trouve que lorsque l’on stimule le végétal avec F-Global, selon la concentration et le volume appliqué à l’ha, on peut provoquer en 24 à 48 heures un pic de minéralisation dans la plante jusqu’à 10 fois supérieur au témoin non appliqué et ce pic est présent pendant environ 10 jours. Lorsque ce pic est présent, la comparaison est la même que de saler une route verglacée, au plus vous mettez de sel au plus le point de gelée est bas avec une l’action pratiquement immédiate ! Pour ce qui est de l’action de F-Global, c’est une mise en place minimum de 24 à 72 heures avant l’épisode de gel, donc cela se prévoit à l’avance, ayez donc F-Global en stock.

Si les parties à protéger sont ligneuses, l’action est soit moins efficace, à moins de s’y prendre autrement. En premier temps, il est nécessaire de faire pénétrer le produit dans les bois et sur ce point nous sommes encore au stade de l’expérimentation afin de trouver les concentrations maximale de F-Global. Par la suite, il faudra intervenir plus en amont d’une période de gelée car la réaction peut être plus longue, surtout lorsque l’activité circulatoire de la sève n’est pas suffisamment présente.


Et enfin, cela dépend aussi de vos sols, bien évidement si les minéraux ne sont pas disponibles pour la plante, non assimilables ou absents , vous aurez beau stimuler en mode foliaire, pas grand chose ne se passerai, dans ces cas précis, F-Ferti avec un apport de 30 l/ha au sol ne sera pas du luxe !



La structure cellulaire a son importance

Lorsque vous travaillez avec nos solutions, les parois cellulaires sont plus épaisses, plus résistantes, le taux de matière sèche, parfois triplé, est l’indicateur de cette transformation.

Evidemment sur une culture en place, une intervention régulière chaque semaine avec F-Global le permet.

Sur les fruitiers, dont la vigne, nous avons eu des résultats probants jusqu’à -5 °C dans l’Yonne, le Loiret, et en Allemagne avec 1 ou 2 F-Global à 3 %.

Et lorsque vous avez travaillé une année entière avec nos solutions, l’arbre y compris les bois sont également renforcés, nous avons un exemple sur kiwi dans la Drôme au printemps 2022, ou la seule parcelle non atteinte par les gelées était conduite avec un protocole complet Up’ness, parmi les 15 ha de kiwi environnants ayant subits de nombreuses pertes et ce sans pulvérisation supplémentaires de F-Global.


Autres bénéfices

Toutes les applications de F-Global sont bénéficiaires nativement: meilleure résilience fongique, insectes, etc.. meilleure fécondation, fructification et meilleur rendement. Le fait d’utiliser des concentrations supérieures F-Global au moment des gelées, ne fait qu’accroitre ce bénéfice, ce n’est en aucun cas une charge supplémentaire. Vous vous en rendrez compte indéniablement en post gelée que la végétation est pleinement active.

Le fait qu’un pic de minéralisation se produise pendant plus de 10 jours, est également intéressant pour son côté pratique et efficace, en effet dès que l’application est faite elle reste efficace sur une période de plusieurs jour.



Nous recherchons activement d’autres « testeurs », en particulier pour tester différents protocoles, de façon à créer d’autres preuves et aussi d’affiner l’efficacité et nos recommandations selon les cultures et enfin augmenter encore le seuil de protection (-6°C, -7°C, qui sait?).




0 views0 comments
bottom of page