Ionisation: une autre mesure pertinente du niveau de santé et de pollution

En mesurant différents éléments dans la nature, nous observons des différences, telles que dans le graphe ci-dessous.


Autrement dit, lorsque la charge en ions négatifs/cm3 monte, nous constatons une bien meilleure santé humaine, animale, végétale et aussi dans les sols.

Inversement, lorsque la charge en ions positifs augmente, donc la négative diminue, la santé diminue


ps: « hé-hé, tiens le négatif crée du positif en nous et dans la nature et vice et versa: ça embrouille les neurones, non ?! »

Cela va aussi nous servir donc à détecter les polluants. Jusqu’ici, nous avons remarqué que certains intrants sont ainsi polluants (majoritairement les NPK chimiques, les pesticides, mais aussi certains engrais bio….), et d’autres, comme SolStart rétablissent ou augmentent la charge en ions -.

Mais nous avons remarqué que lorsque les intrants utilisés étaient de « bonne facture » et que la charge ionique négative ne monte pas, c’est qu’il y a d’autre polluants, ce qui nous a conduit à rechercher d’autres causes que la Géobiologie a mis en évidence.

Quand il y a des causes autres que les intrants, cela peut être un véritable casse tête pour celui qui est en bio et qui tourne en rond sur des problèmes, mais encore plus celui qui est en conventionnel, utilisant des intrants bio et qui n’observe pas les résultats escomptés. Et là, que ce soit nos produits ou d’autres, on entend « cela ne marche pas ».

En tout cas, après un rééquilibrage en Géobiologie, nous avons constaté une augmentation de la charge ionique négative et des résultats concrets en culture.

Ceci constitue là aussi une approche globale, qui vise à prendre considération l’énergie dans le process de vie saine et abondante.

C’est pourquoi, nous avons maintenant introduit une offre en Géobiologie.

0 views0 comments