Vignes sans mildiou sans oïdium, sans fongicides, sans souffre et sans cuivre, c’est possible ?

Aktualisiert: 7. Nov.

Objectivement, la réponse est oui.


Dans un labo, sur boite de pétri, et en serre par inoculation, le résultat Up’ness est 100 %, et pour le moment, en extérieur, nous avons quelques expériences avec 100 % de résultats et d’autres 70 % et d’autres un décrochage.



Mais vous avez besoin de 100 % de résultats et nous le comprenons.


La différence entre le labo&serre et l’extérieur tient sur 2 paramètres essentiels :

1 - le volume du substrat par rapport à un sol (qui est à prendre en considération jusque-là où les racines descendent – cad souvent à + de 2 m.)

2 - l’inertie du bois des vignes.



Pour obtenir le maximum de résultat en 1ère année, il est nécessaire de créer les bons paramètres au sol dès la reprise de végétation au printemps. Et donc d’intervenir à l’automne, puis de nous au printemps 2 fois.


Cette expérience de terrain nous a amené à reconsidérer les dosages préconisés il y a deux ans.

Lorsque nous mesurons à fin mars des paramètres de vos sol ayant atteint la cible à une profondeur d’1 mètre, alors nous avons les résultats comme en serre en dehors de toute contrainte de charge ionique et géobiologie : cf mon précédent post.

Cela signifie que les interventions avec F-Global peuvent diminuer en fréquence, surtout à partir de la seconde année.



Par ailleurs nous avons observé qu’une solution Up’ness appliqué dès le printemps (au sol et foliaire) + engrais en septembre, favorisait la résistance au gel l’année suivante. Cette année, nous avons pu réaliser des résultats jusqu’à -5 °C. Cela devrait en intéresser plus d’un.


Pierre-Luc QUAAK




0 Ansichten0 Kommentare